• Facebook Social Icon

© 2019, Compagnie du Réfectoire

La Cie du Réfectoire est soutenue par le Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine, le Conseil Départemental de la Gironde et la Mairie de Bordeaux

Adeline Détée

65956536_10219354894492725_3764681071375

comédienne

metteure en scène

Née en 1979, après des études d’art dramatique au sein de l’EMAD du Tarn, Adeline Détée rejoint le Théâtre du Père Ubu pour une création internationale avec l’Espagne et le Portugal. Elle joue sous la direction de Patrick Ellouz au sein de la Compagnie du Réfectoire dans de nombreuses pièces (Le journal de Grosse Patate, Une lune entre deux maisons, Le Jardinier, etc.).

Toujours curieuse de découvrir de nouvelles écritures, elle travaille en dramaturgie avec Jean Marie Piemme, et Joseph Danan. Elle dirige des conférences sur l’écriture contemporaine pour le jeune public auprès de l’Education Nationale et des stages de recherche théâtrale pour jeunes adolescents.

 

Grâce aux « Si j’étais grand », projet de commandes de textes « joués par des enfants/adolescents », elle a collaboré et mis en scène des textes de Suzanne Lebeau, Karin Serres, Françoise Pillet, Fabrice Melquiot, Philippe Dorin, Sabryna Pierre ou encore Henri Bornstein.


Ses mises en scènes, comme Ils se marièrent et eurent beaucoup adapté de Philippe Dorin en 2016, ou le diptyque À fleur de peau (Tes fleurs plein mes bras de Nadine Brun-Cosme et Éloïs et Léon de Catherine Verlaguet) en 2017 font la part belle à l’expression des corps dans le respect du mouvement libre et singulier de chaque interprète. Il ne s’agit pas de « danser » à proprement parler mais de trouver le fil conducteur corporel qui relierait chaque acteur au personnage qui le traverse, comme une histoire parallèle et indissociable de ce que les mots peuvent porter. Cette dimension onirique et pointilliste fait la singularité de ses propositions scéniques.