• Facebook Social Icon

© 2019, Compagnie du Réfectoire

La Cie du Réfectoire est soutenue par le Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine, le Conseil Départemental de la Gironde et la Mairie de Bordeaux

Le journal de grosse patate

Spectacle de théâtre musical à partir de 7 ans

Fiche technique

Création 2007

Plus de 80 représentations

45 minutes

Texte - Dominique Richard
Mise en scène - Patrick Ellouz
Création musicale originale - Marc Closier
Création vidéo - Christophe Gimenez

 

Distribution
Adeline Détée - Grosse Patate
Voix de Rosemarie - Ivana Raibaud

L'homme en Noir - Bertrand Manzano

© Christian Cayla

Le thème

« On m’appelle grosse patate. Ce n’est pas mon vrai nom. On m’appelle comme ça parce que j’aime manger. J’aime tellement manger pétard de pétard ! »

C’est ainsi que se présente Grosse Patate l’héroïne de cette histoire. Elle est en CM2. Dans sa classe, il y a Rosemarie la timide, Rémi dont l'ombre est celle d'une petite fille et Hubert qui porte des chandails échancrés et dont tout le monde est amoureux. Autour de ces quatre enfants en quête d’eux-mêmes, se déroule une mécanique théâtrale singulière. L’adulte est là lui aussi et revêt le costume de l'homme en noir que Grosse Patate rencontre dans ses rêves et qui l'aide à mieux comprendre le monde. 

Le Journal de Grosse Patate porte un regard sensible sur les difficultés et les grandes joies de l'enfance, la discrimination, la course à la normalité, et la construction de l’identité. Grosse Patate nous raconte ses amis qui, comme elle, ont leur part de fragilité. Un journal intime, entre le monde de l'école, lieu de toutes les découvertes et les rêveries, lieu des utopies.

Ce spectacle est disponible dans le dispositif de La p'tite Boîte

" Une fabrique à Théâtre pour tous les espaces ! "

Afin de pouvoir répondre à de nombreuses sollicitations, la Cie du Réfectoire a décidé de créer une structure autonome pour présenter des spectacles dans des lieux non équipés.

Vrai petit théâtre de 5m sur 5m, avec ses pendrillons noirs et ses projecteurs, La P'tite Boîte s'installe en moins de deux heures dans n’importe quel espace suffisamment grand pour l’accueillir. 

La P'tite Boîte a reçu le soutien de l'institut départemental de développement artistique et culturel (Iddac)